◄ Retour vers Quelques métiers de la petite enfance

Avoir le goût du contact et le sens de l’écoute figurent parmi les qualités nécessaires au métier d’auxiliaire de puériculture.

L’auxiliaire réalise des activités d’éveil et d’éducation qui contribuent au développement de l’enfant.  Elle dispense des soins quotidiens d’hygiène et de confort pour préserver le bien-être de l’enfant. Elle prend en charge l'enfant individuellement et en groupe. L’auxiliaire participe à l'élaboration et au suivi du projet de vie de l'établissement. Elle exerce dans des établissements hospitaliers, sanitaires, sociaux ou médico-sociaux ou dans des structures d’accueil d’enfants de moins de 6 ans.

Quel que soit son lieu d'exercice, l'auxiliaire de puériculture doit faire preuve à la fois de responsabilité et de douceur auprès des enfants. Elle est membre d’une équipe placée sous le contrôle d'un responsable : puéricultrice, directeur, infirmier, éducateur de jeune enfant …

Le diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture (DPAP) se prépare dans des écoles spécialisées agréées (entrée sur concours). Il peut également être obtenu par la validation des acquis de l’expérience (VAE).

 La formation peut également être réalisée en apprentissage. 

Après 3 ans d’expérience professionnelle dans le secteur hospitalier ou médico-social, l’auxiliaire de puéricultrice a la possibilité de se présenter au concours d’entrée dans les instituts de formation de soins infirmiers et de préparer le diplôme d’Etat d’infirmier ou bien le diplôme d’Etat d’éducateur de jeunes enfants.

◄ Retour vers Quelques métiers de la petite enfance