Vous êtes ici

◄ Retour vers Environnement

Le Réseau de chaleur appelé aussi chaufferie bois est un projet débuté depuis le 10 février 2014. Il est opérationnel depuis octobre 2014.

Réduire le CO² et le coût de l’énergie

Le but, réduire le CO² et le coût de l’énergie. En effet, la chaufferie de bois permettra de réduire de 3 000 tonnes l’émission de CO² par an et serait moins coûteuse ; un avantage pour les ménages, les entreprises et l’environnement. D’autre part, elle est génératrice d’emplois assurant du travail à plusieurs entreprises locales.

Qu’est-ce qu’un réseau de chaleur ?

Un réseau de chaleur est un système de distribution de chaleur produite de façon collective, permettant de desservir plusieurs bâtiments. C’est en quelque sorte un  chauffage central à l’échelle d’un quartier. La chaleur peut être générée à partir de toutes les énergies existantes, telles que les énergies renouvelables (biomasse, géothermie…), les énergies de récupération (incinération d’ordures ménagères…) ou encore les énergies alimentées par un combustible (gaz, fioul, charbon,…).

Le réseau de chaleur est généralement un réseau public, qui transporte la chaleur sous forme d’eau chaude ou de vapeur dans des canalisations enterrées, comme les réseaux électriques et de gaz. Les clients se raccordent sur ce réseau pour s’approvisionner en chaleur.

Le choix de l’alimentation s’est porté sur le bois en raison d’un coût plus faible.

Ce réseau de chaleur de 4,7 km dessert plusieurs bâtiments municipaux et communautaires ainsi que plusieurs particuliers : 715 HLM, le collège et la salle la Chaussonnière, Aqua Baie, le Lycée Littré, la salle de sport Fenouillère, le collège Challemel Lacour, la Salle Roger Lemoine, les ateliers municipaux…

◄ Retour vers Environnement