Vous êtes ici

◄ Retour vers Actualités

Laurent Piron est un homme modeste mais plein de talent, l’un de ces hommes qu’il est plaisant de rencontrer ; mais ne vous fiez pas à l’apparence, derrière ce quadragénaire à l’air tranquille se cache un redoutable chef d’entreprise.

SPBN (Société de Peinture Bas Normande) née le 13 novembre 2012, est spécialisée dans le thermolaquage. Elle axe sa stratégie sur la qualité et la réactivité  « ce que les autres ne peuvent pas faire, j’ai décidé de le faire » dit son patron. Trois ans après sa création, SPBN s’enorgueillit d’éléments flatteurs : un chiffre d’affaire multiplié par 1.5, un effectif  multiplié par  3, et de nouveaux investissements prévus à court terme.

 

Quand l’on entre dans les locaux,  l’on entend le bruit feutré d’un atelier, dès que l’on regarde l’atelier depuis le bureau du patron, c’est une ruche bourdonnante et active qui saute aux yeux,  rien d’étonnant lorsque l’on voit le nombre de pièces en attente de traitement. SPBN va vite, travaille dur,  du lundi au samedi inclus et parfois jusqu’à 23h, en s’appuyant sur deux équipes qui se relaient, assurent le traitement des volumes et la qualité de la prestation. A « Ce que les autres ne peuvent pas faire, j’ai décidé de le faire » l’on pourrait ajouter « dans un souci constant de qualité et dans les meilleurs délais »

 

Toujours en mouvement, il est difficile de garder le patron, plus de quelques minutes en face de soi, pour l’interroger ;  Il bouge, revient, repart, le téléphone sonne, les employés viennent le voir, le questionnent, un client passe la tête, il est sur tous les fronts, répond à tous, à tout,  puis l’orage passé,  reprend comme si de rien n’était la conversation, là où il l’avait laissée.

Un patron,  mais aussi un mari,  qui n’oublie pas son épouse Véronique, et sait lui rendre hommage en disant que sans elle les choses seraient impossibles (Véronique, gérante associée,  gère tout  l’aspect RH, Finances et comptabilité de l’entreprise). Un patron, mais aussi un être humain, à qui il arrive d’être fatigué, mais qui se reprend vite « mes clients sont pressés, je ne veux pas les faire attendre ». Laurent est reconnaissant à ceux qui ont su l’accompagner. Il cite le  Syndicat Mixte Baie Développement présidé alors par HJ DEWITTE, qui a su l’épauler en l’installant dans ce  grand bâtiment, rue de la Liberté.

 

A la question posée, du passé et de l’avenir Laurent répond clairement : un lancement réussi, une augmentation de capital de SPBN en 2015 qui a permis de consolider la trésorerie, de rassurer les  fournisseurs, partenaires et clients.  L’adhésion après qualification de son process industriel au réseau Starcoater, gage de qualité et de confiance, reconnu par l’un des leaders fabricants de poudre, voilà pour les objectifs réalisés ; demain,  acquérir le bâtiment et poursuivre le développement de l’entreprise avec comme volonté affichée, de rester à taille humaine et de ne pas dépasser 10 personnes.

Après 1h d’entrevue,  Laurent retourne dans l’atelier,  son temps est précieux, minuté.

Cette entrevue avec notre bouillant quadragénaire est l’illustration d’un territoire qui bouge, d’un territoire d’entrepreneurs bien épaulés  qui ont osé se lancer dans une période délicate.

Article écrit en février 2016.

◄ Retour vers Actualités